Extrait de la conférence  donnée au Séminaire Européen Grundtvig de Formation des Formateurs et Diffuseurs de l’Education Prénatale à Bucarest en juin 2008 par Marie-Andrée Bertin

Si la conception et la gestation sont abandonnées aux aléas de la vie, ces éléments constructeurs seront de plus ou moins bonne qualité.

Au contraire, si les futurs parents sont informés du fait qu’il leur appartient de choisir, sur tous les plans, la qualité des « nourritures » données à l’enfant, celui-ci aura toutes les chances d’être sain, fort, équilibré, ouvert aux autres et à la vie, créatif et capable de répandre autour de lui le bonheur et la paix.

Les futurs parents deviennent ainsi, consciemment, les éducateurs fondamentaux de leur enfant et transforment une grossesse soumise aux aléas de la vie en une œuvre créatrice.

Cela, sans aucun artifice, sans rien forcer, en enrichissant leur propre vie et en communiquant avec l’enfant. En lui témoignant beaucoup d’amour, car l’amour est la stimulation la plus puissante qui soit.

Chacun des deux parents sera transformé par cette attitude créatrice basée sur la connaissance des lois de la vie et soutenue par les énergies universelles.

La femme-mère et l’homme-père auront chacun conquis une nouvelle dimension de leur être. Certains nous ont dit avoir connu un formidable développement personnel, une véritable renaissance.

Ils nous ont confié également que leur couple avait été consolidé par cette œuvre commune.

Marie-Andrée Bertin