Quand on lui a demandé de révéler ses secrets de beauté, la ravissante actrice Audrey Hepburn a écrit ce poème :

« Pour avoir des lèvres attirantes, prononcez des paroles de bonté.
Pour avoir de beaux yeux, regardez ce que les gens ont de beau en eux.
Pour rester mince, partagez vos repas avec ceux qui ont faim.
Pour avoir de beaux cheveux, laissez un enfant y passer sa main chaque jour.
Pour avoir un beau maintien, marchez en sachant que vous n’êtes jamais seule, car ceux qui vous aiment et vous ont aimé vous accompagnent.
Les gens, plus encore que les objets, ont besoin d’être réparés, bichonnés, ravivés, réclamés et sauvés : ne rejetez jamais personne.
Pensez-y : si un jour vous avez besoin d’une main secourable, vous en trouverez une au bout de chacun de vos bras.
En vieillissant, vous vous rendrez compte que vous avez deux mains, l’une pour vous aider vous-même, l’autre pour aider ceux qui en ont besoin.
La beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, son visage ou sa façon d’arranger ses cheveux. La beauté d’une femme se voit dans ses yeux, car c’est la porte ouverte sur son coeur, la source de son amour.
La beauté d’une femme n’est pas dans son maquillage, mais dans la vraie beauté de son âme. C’est la tendresse qu’elle donne, l’amour, la passion qu’elle exprime.
La beauté d’une femme se développe avec les années. »

« De l’élévation morale et culturelle des femmes dépendent la rédemption et le salut du monde, car c’est dans le sein maternel que se forge le destin des nouvelles générations. » Mohandas Karamchand Gandhi

 

Deepak Chopra

… « Dès l’instant où il est conçu, le futur bébé vit les pensées et les actions de sa mère. C’est parce que l’esprit et le corps sont indissociables. Partout où va une pensée, une molécule suit. Les réactions de notre esprit se traduisent aussitôt par la sécrétion de toutes sortes de substances neurochimiques. Ces substances entrent en communication avec les cellules et les tissus dans tout notre corps. Le futur bébé fait partie du corps de sa mère. Donc les pensées, les émotions et les sentiments d’une mère se traduisent par des molécules qui pénètrent dans le corps de son foetus. « 
(« La Maternité, une Aventure Fabuleuse », Deepak Chopra)