Vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse

Dans cette vidéo, Sophie Guedj Metthey auteur du livre « Vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse » aux éditions du souffle d’or partage quelques clés issues de son expérience de thérapeute pour permettre aux femmes enceintes de vivre une grossesse sereine en aidant leur bébé à vivre le mieux possible cette période fondamentale de sa vie intra utérine. Elle explique également comment communiquer avec son bébé et prendre soin de son équilibre émotionnel pendant la grossesse.

La vie de bébé in utero La Maison des Maternelles

Une émission de la Maison des Maternelles avec Catherine Dolto  (26 min 57)

« Simplement penser à son enfant, je suis sûre que cela éveille le cerveau de l’enfant. En fait, tout ce qui n’est pas éveillé dans la rencontre affective reste en friche. » Dr Catherine Dolto

[Video] Ce que nous apprenons avant notre naissance

2011 07 Ce que nous apprenons avant notre naissance par Annie Murphy Paul, journaliste et conférencière, auteur de « Origins: How the Nine Months Before Birth Shape the Rest of Our Lives »

Certains de nos apprentissages les plus importants se font avant la naissance, alors que nous sommes encore dans le ventre de nos mères… Les origines fœtales sont une discipline scientifique qui est apparue il n’y a qu’environ vingt ans, et qui est basé sur la théorie que notre santé et notre bien-être tout au long de notre vie sont profondément influencés par les neuf mois que nous passons dans le ventre de nos mères…

La plupart de ce qu’une femme enceinte rencontre dans sa vie quotidienne – l’air qu’elle respire, la nourriture et les boissons qu’elle consomme, les produits chimiques auxquels elle est exposée, même les émotions qu’elle ressent – est d’une certaine manière partagé avec son fœtus. Cela constitue un mélange d’influences tout aussi individuel et particulier que la femme elle-même. Le fœtus intègre ces offrandes à son propre corps, en fait une partie de sa chair et de son sang. Et souvent il fait plus encore. Il traite ces contributions maternelles comme de l’information…

 Ce qu’un fœtus apprend in-utéro, ce n’est pas « La Flûte Enchantée » de Mozart, mais les réponses à des questions bien plus importantes pour sa survie. Va-t-il naître dans un monde d’abondance ou de pénurie ? Va-t-il être protégé, en sécurité, ou bien va-t-il devoir affronter des dangers et des menaces constantes ? Va-t-il vivre une longue vie fructueuse, ou une courte vie tourmentée ? En particulier, le régime et le niveau de stress d’une femme enceinte fournissent d’importants indices sur les conditions environnantes comme un doigt mouillé dans le vent. Les réglages et les ajustements du cerveau et des autres organes d’un fœtus qui en résultent sont une partie de ce qui nous donne à nous les humains notre énorme flexibilité, notre capacité à prospérer dans une très large variété d’environnements, de la campagne à la ville, de la toundra au désert…

Que ce soit bien clair. Les recherches sur les origines fœtales n’ont pas pour but d’accabler les femmes pour ce qui arrive durant la grossesse. Elles ont pour but de trouver comment favoriser au mieux la santé et le bien-être de la génération suivante.

Lire l’article complet.